Mario Monette, pasteur de l'Église Biblique Baptiste Métropolitaine Sud au Québec

Le projet de la révision de la Bible Ostervald de 1744 a été initié, et est toujours actuellement conduit, en 1996 par le Pasteur Mario Monette. Ce projet n’aurait pas été possible sans que le Seigneur ne facilite chaque étape, ainsi que sans l'aide de collaborateurs trop nombreux pour être listés.

Le témoignage de Pasteur Monette

Mario Monette est né au Québec, une province francophone du Canada en Amérique du Nord, et élevé dans la foi catholique. En grandissant il a eu l’opportunité d’aller dans un pensionnat qui mettait beaucoup l'accent sur les langues comme le français, l’anglais, le latin et le grec. Son anglais s’est aussi amélioré en raison de visites régulières aux États-Unis avec ses parents.

À 26 ans, il a eu la bénédiction d’être invité dans une Église Baptiste. C’est à travers la prédication de la parole de Dieu qu'il a été sauvé, baptisé, et entraîné pour le ministère. Son pasteur, un missionnaire américain envoyé au Québec, croyait fermement que la Bible King James était la Parole de Dieu préservée pour les anglophones. Conséquemment, sa compréhension de l’anglais a été perfectionnée, et encore plus important, son appréciation de la sainte doctrine a été rehaussée par l’utilisation de la traduction supérieure qu’est la Bible King James, spécialement dans la doctrine de Christ et de son Église.

Son ordination au ministère

Il est devenu un ardent étudiant de la vérité sous l’enseignement de la direction de son pasteur. En 1982, son église mère l’a commissionné afin de débuter « l’Église Biblique Baptiste Métropolitaine Sud » de laquelle il est le pasteur depuis son organisation en 1986.

Au-delà de plusieurs occasions de prêcher au peuple francophone du Canada, le Seigneur, dans sa providence, a permis à Mario Monette de prêcher l’évangile sur 5 continents. Cette grâce lui a permis de voir l’effet que produisait l’absence d’une bonne traduction française de la Bible. Le manque d’eau vive a rendu les gens faibles et malades.

Nous remercions Dieu pour nous avoir préparé « pour un temps comme celui-ci ». Il nous a donné les connaissances, capacités et ressources afin de livrer une version fiable et précise de la Bible aux communautés francophones du monde.